Rechercher
  • Matera

Anna Fiorentino, à l'heure d'été

Son nom sonne comme une escapade italienne… Et la rencontrer vaut vraiment le voyage.

On ne va pas vous faire à chaque fois le coup du retard, mais le fait est que, allez savoir pourquoi (enfin moi je sais ! mouhahaha) on est toujours en retard. Message à tous nos futurs portraitisés : réglons nos montres dès maintenant, mettons-nous sur l’heure qui avance d’une heure, et ça devrait être bon…

Alors oui, une fois de plus fait office de coutume : nous sommes en retard ! Mais heureusement pour nous, elle ne nous en tient pas rigueur. Elle nous accueille, son cocker aussi, et son chat aussi…

Et puis en fait c’est comme si on entrait chez une amie : on connait ici ?! Ce miroir, cette entrée, cette cage d’escalier en fond, ne nous sont pas totalement étranger. Et pour cause, celle qui habite là, nous fait partager certains coins de son intérieur via ses photos, stories, morceaux de vie sur Instagram… Et la voilà devant nous, en chair, en os et en sweat tout doux ! Le regard tellement vert, le sourire tellement bright, l’échange tellement cool… Oui, aucun doute, c’est bien elle ! La grande bellezza c’est Anna Fiorentino, jeune femme suivie de près par plus de « 21K » d’abonnés sur Instagram, rien que ça, et qui surtout regorge des meilleures idées mode, déco, bambins, life style, voyages… Aujourd’hui on dit « influenceuse », mais Anna ne peut se résumer à ce seul mot : cette fille-là est une encyclopédie du bien vivre, la reine du kiff, notre shoot de bonne humeur, l’incarnation d’une happiness therapy… Mais que prend-elle au petit déjeuner pour avoir autant d’énergie positive ?? Peut-être nous le partagera-t-elle dans sa prochaine story…



En tout cas, rangeons nos Miel Pops : on rêve de ses repas, ses fringues, sa fille (mignonnerie absolue aux yeux aussi grands que ceux de sa maman), sa maison, ses voyages… Autant de choses qu’Anna partage bien volontiers à toute sa communauté. Une communauté qu’elle a fédéré autour de son bon goût, de ses projets de vie, de son histoire personnelle, de ses fêlures aussi... Tout cela avec une grande pudeur, et pour autant sans filtre. Elle est comme ça Anna, elle aime partager, dire les choses, mettre en lumière... Et la lumière, Anna en a.

Plein. Beaucoup. Des idées lumineuses, qui font d’elle une femme active : de la stratégie digitale pour des entreprises, une marque d’accessoires pour chiens et chats, des contrats avec des marques qu’elle affectionne... Anne ne chôme pas!

De la lumière à l’âme, dont elle inonde les autres en partageant sa bonne humeur communicative.

De la lumière dans le regard définitivement positif qu’elle pose sur les choses, sur la vie.

De la lumière dans la voix quand elle parle de sa fille…


Alors quand elle est arrivée dans cette jolie maison nantaise : Anna a clairement fait entrer le soleil !

Elle a tout ouvert : cassé des cloisons, laissé du passage, fait une grande baie vitrée donnant sur le jardin, tout réaménagé, tout repensé. Beaucoup de blanc pour la clarté, des matières douces pour la chaleur, les pattes de Lucien qui sautillent sur le parquet pour la bonne humeur, des potes le dimanche pour le brunch, et les jouets de Jeanne à portée de main pour la vie ! Le résultat donne envie d’y poser nos valises ! Car oui, tout ça nous donne un petit avant goût (qui fait un bien fou en ces temps de confinement) : un petit avant goût de rosé en terrasse, de tablées de potes, de sable entre les doigts de pieds, de l’odeur de la crème solaire, de la chaleur des rayons sur le visage...

Anna est à l’heure d’été, mais elle, c’est toute l’année.










Que fais-tu dans la vie ?

En fait, j’ai depuis longtemps un compte Instagram en perso... Mais il y a deux ans, quand je suis tombée enceinte, j’ai été rapidement alitée et devais rester chez moi toute la journée ; je ne savais pas toujours quoi faire. Alors, j’ai pas mal “trainé” sur les réseaux sociaux… et de fil en aiguille, je me suis prise au jeu ! j’ai commencé à poster des photos, à faire suivre ma grossesse… Une communauté s’est créée !

Et puis ma grossesse, Jeanne (sa petite fille, ndlr), les projets décos, les projets de vie, ça a naturellement fédéré un tas de gens autour de mon compte. Et c’est très cool ! Quand j’ai commencé à poster, je n’avais pas forcément en tête d’en faire un métier. Mais l’alitement, puis la naissance de Jeanne, puis le fait que je n’ai pas travaillé jusqu’à ses 9 mois car je voulais me consacrer à elle à 100%...

En septembre dernier, quand Jeanne est entrée à la crèche, je me suis demandé ce que je voulais faire : est-ce que je reprends un poste dans une société ? Est-ce que je reprends ma marque Lucien (LUCIEN, marque d’accessoires pour chiens et pour chats qu’Anna a créé, le site est toujours en ligne, ndlr) ? Ou est-ce que j’utilise tout ce qui m’est arrivé avec Instagram ces deux dernières années pour en faire quelque chose ? J’ai pesé le pour et le contre et, comme aujourd’hui la moitié de mon travail c’est finalement Instagram et les collaborations avec des marques, j’ai donc décidé de faire de la stratégie digitale. De mettre toutes mes connaissances Insta/réseaux sociaux, visuels, créations de contenus et parfois un peu de scénographie, au service d’entreprises… Toutes ces compétences en termes de visuel et de communication que j’ai acquises ces dernières années, je les mets au service d’entreprises qui n’ont pas toujours le temps ou les connaissances pour le faire. J’interviens chez eux, puis met en place une stratégie sur les réseaux sociaux, Instagram et Pinterest, j’organise aussi des shootings par exemple… Tout ça, dans le but de développer leur business et leur visibilité.

Au départ, il faut savoir que je fais du web marketing, je suis donc là dedans naturellement. Je travaillais pour une Start up qui s’occupait du marketing, notamment pour les hôtels. Après mes études c’est comme ça que j’ai commencé à travailler : j’ai toujours travaillé sur la visibilité et les marques, j’ai toujours aimé le visuel, par goût.

Et puis, quand même, c’est la liberté, ce travail ! C’est pour ça que je voulais continuer à travailler pour moi. J’ai pris goût à la liberté et si je peux continuer à le faire, alors... je le fais !



Comment tu travailles avec les marques ?

Personnellement, je fais tout par “kiff” et je ne réfléchis pas, je ne fais pas de stratégie. Tout ce que je sais, c’est que j’y prends beaucoup de plaisir ! J’aime ce que je fais au quotidien, je le fais très naturellement, très spontanément. Alors oui, on a des partenariats avec des marques mais les marques je les choisis, c’est à mes conditions, ce sont des produits que je trouve supers, que j’ai envie de partager : « Voilà ce que j’utilise, ce que je kiffe, après vous prenez ou pas ! »

Je ne fais que du spontané, du quotidien. Je ne calcule pas du tout en plus ! Les seuls trucs que je calcule c’est évidemment quand je collabore avec des marques et qu’il y a des dead lines pour les présenter, comme pour du make up… Eux, ils ont des dates précises donc je dois évidemment le faire tel ou tel jour. Et parfois, même quand je sais que je dois faire un post, je ne sais pas forcément comment je vais le présenter.


En quoi tu penses bouger les lignes ?

Le côté « influenceuse » , ça s’est fait très naturellement… Le petit tips que je pouvais donner à mes copines, et bien maintenant, je le donne à plein de monde puisqu’avec Instagram tout est, évidemment, démultiplié ! J’ai beaucoup de retours hyper positifs de nanas qui sont contentes, parce que par exemple, l’une a acheté le même sweat que moi, ou une autre est partie en vacances dans un lieu où j’étais et que j’ai recommandé, ou encore une qui a bien vécu sa grossesse grâce à moi parce que j’ai beaucoup parlé de la mienne sur les réseaux. A ce sujet, j’ai notamment participé au podcast de Clémentine Galey : Bliss Stories (retrouvez le portrait de Clémentine Galey sur notre site également, ndlr). Ma participation à ce podcast a été fondamentale parce que c’était le moment ou me demandais ce que j’allais faire professionnellement ; est-ce que je me mettais à fond sur Instagram et que j’en faisais mon métier ? Est-ce que je me lançais dans autre chose ? Et avec tous les retours que j’ai eu suite au podcast Bliss Stories, je me suis dit : “non mais c’est trop important, c’est dingue comme plateforme” ! C’est super pour communiquer.

Alors oui, ça peut être bullshit sur pleins de sujets, il y a des sujets qui ne sont pas intéressants ou des gens qui l’utilisent mal, mais ça peut être aussi très pertinent : ça libère la parole, les gens parlent très spontanément, car ils ont un vrai sentiment de proximité avec toi, ils parlent en toute transparence. J’ai échangé avec des femmes qui me parlaient de leurs grossesses et qui me disaient plus de choses qu’à leurs amies ! Donc, ça peut aider beaucoup de monde.

Les gens s’identifient je pense… Les gens qui me suivent c’est une infime partie de tous ceux qui sont Instagram. Ce sont pour beaucoup de jeunes mamans par exemple, elles ont des goûts en commun avec moi... En même temps, c’est fait pour être du positif Instagram, selon moi. Je ne suis pas une nana qui fait la gueule dans la vie et je pense que ça se sent et que les gens le sentent à travers les photos, les posts, et dans ce que j’écris. Moi en tout cas, quand je suis les gens sur Instagram, c’est pour me faire du bien !




Qu’est-ce que ça t’apporte ?

Moi quand je me suis mise sur Instagram, c’est parce que je n’étais pas hyper en forme… Alors c’est sûr que cette communauté, ça me fait hyper plaisir ! On n’est jamais contre un petit compliment, ça reboost pas mal ! Sur Instagram, j’aime y trouver du positif et donc y mettre du positif et suivre des comptes qui me font rêver. Plein de gens me disent : « t’étale ta vie », « tu pars toujours en vacances »… Et moi à la place de dire ça j’ai plutôt tendance à dire : « olala quelle chance, j’adorerai être à la place » ! C’est une question de vision des choses. Et donc, effectivement, aujourd’hui ça me donne la patate cette communauté. Et les jour où t’as moins envie et bien je me sens un peu responsable.

Et je me dis : ” ok t’es pas de bonne humeur et t’es fatiguée mais allez on y va” ! Je ne vais pas faire de story en disant que c’est la loose et que je suis de mauvaise humeur ! Alors, ça me permet d’être toujours tirée vers le haut finalement !



Qu’est ce qui t’anime dans la vie ?

Ma fille, évidemment ! Et puis ma famille en général : mon mec, mon chien, mon chat… on forme une bonne équipe ! Et puis sinon, j’adore voyager. On bosse pour ça principalement. On serait ultra malheureux, si on ne pouvait plus le faire. Donc, vraiment, nous, on bosse pour ça : pour voir d’autres pays ! On est très “potes aussi” : on vit en groupe tout le temps. Donc je dirais : la famille, les potes et les voyages !


Quelles sont les connexions entre toi et chez toi ?

Tout ! J’ai tout fait, on a acheté la maison il y a un peu plus de deux ans… C’était une maison abandonnée où des personnes âgées vivaient. La maison était vraiment dans son jus, c’était la cata. Elle était abandonnée depuis deux ans quand on l’a visitée. Elle était moisie, les boiseries étaient en sale état, tout était noir, hyper sombre, il y avait du triple vitrage. Et du coup on est arrivés là-dedans… et on l’a sentie ! On s’est dit qu’il y avait un méga potentiel et qu’on s’y sentait bien. Allez banco, on la tente ! Même si on n’était pas sereins parce qu’il y avait beaucoup de travaux. Le problème, à Nantes, c’est qu’il y a zéro maison ! Donc là c’était pile dans nos prix on s’est dit il faut qu’on fasse une proposition tout de suite dans la demi-heure, sinon c’est foutu ce sera plus pour nous. Donc on s’est lancés… Mais on était en plein été il n’y avait pas d’architectes donc on a pris un risque.

Du coup, on a fait 5 mois de travaux et on a tout cassé : on a mis 3 IPN, une baie vitrée. On a tout repensé ensemble avec Martin (son mari, ndlr). On a tout exploité dans la maison jusqu’au grenier, on a tout refait. Donc voilà… La maison je la vis, je suis vraiment bien dedans. Quand je rentre, je suis trop contente d’être chez moi. Elle nous ressemble beaucoup : c’est blanc c’est lumineux, les couleurs sont pepsi, c’est joyeux. Ce qui est drôle c’est qu’on l’avait pensée comme elle serait plus tard et finalement tout s’est déroulé comme ça… Et quand je regarde ma maison aujourd’hui c’est exactement comme ça que je l’avais vue ! J’adore me projeter, j’adore l’idée de partir d’un truc pas top... Et si demain tu me demandes de repartir d’une autre ruine, j’y vais sans hésiter ! J’adore ça ! En général, les gens se sentent bien quand ils viennent à la maison. Quand les potes viennent bruncher le dimanche, il y a des enfants partout. Le chien, le chat, c’est la maison du bonheur ! C’est que du kiff cette maison…


La pièce que tu préfères chez toi ?

J’aime ma salle à manger, mon salon, je bosse beaucoup dans ma salle à manger. Je me mets avec mon ordi là, je vois le jardin... j’ai tout à dispo... Mon salon avec ma petite cheminée ; j’adore. C’est une pièce conviviale, pleine de vie. Mon rez-de-chaussée comme tout est ouvert et communicant, c’est très agréable.

Après j’adore dormir, donc j’adore mon lit !! Donc j’adore aussi ma chambre…Je peux passer ma journée dans mon lit…








Qu’est-ce qu’on entend chez toi ?

La journée quand je suis seule avec mon ordi on entend Lucien qui aboie, les pattes de Lucien sur mon parquet, le chat qui miaule pour avoir ses croquettes… C’est très animal la journée ! Et les touches de mon clavier parce que je bosse là.

Après franchement c’est relativement calme ici… Je peux ne pas sortir un son de ma bouche de la journée. J’aime bien être tranquille. J’adore bosser toute seule. J’ai moins accroché avec la vie en entreprise, les collègues, ce n’est pas pour moi. J’aime bien être peinarde. Après, évidemment, j’aime la fête, les copains, l’effervescence !


Qu’est-ce que ça sent chez toi ?

Les fleurs, il y a toujours des fleurs à la maison. Et ça sent la brume de la boutique d’une copine qui s’appelle Maca Place (Maca Place, 11 rue de budapest, Nantes, ndlr). C’est la créatrice de l’Atelier Plume, qui fait des bijoux. Ça sent hyper bon. Elle pschitte ça dans sa boutique et sur les vêtements et j’adore… Donc j’en mets partout !


Quelle est ta matière préférée ?

Je suis très mix des matières : j’ai du parquet, de la résine au sol, des coussins en velours et des coussins en lin, des fauteuils en velours et des canapés en lin, des chaises en cannage et des chaises en fer blanc…. J’adore les matières un peu chaudes, quand c’est chaleureux, mais quand même les matières naturelles. Il y a du chaud, du froid, de la pierre, du bois. J’aime bien quand tout se mélange !







Un objet déco favori ?

J’ai des objets que j’aime bien : ma lampe palmier, je l’adore. En fait je les aime tous mais je pourrais tous m’en séparer. A chaque fois que je change de maison j’aime bien tout changer, on a rien gardé de notre ancien appartement. Je suis attachée à tous et à rien en même temps.


Ton objet un peu honteux ?

Le tableau de Lucien peut être… Je dis à Jeanne que c’est l’arrière-arrière grand-père de Lucien. Voilà c’est mon tableau shame, mais je l’adore.



Une obsession déco ?

Une passion tapisserie ! Le papier peint j’en ai dans la cuisine, les escaliers, la chambre… Il n’y a que le salon qui n’en a pas ! Et peut-être aussi mon autre obsession c’est que… j’aime bien quand tout est nickel quand même (rires !) J’aime bien quand c’est clair, quand c’est blanc, quand c’est clair, j’ai besoin de respirer ! Il faut que ça circule, peut être que c’est une question d’énergies : il faut que ça circule !





Un rituel chez toi ?

Le week-end on aime se faire des bouffes de retour de marché. Le dimanche on est toujours quasiment avec les potes. On va s’acheter des huîtres, du poisson… et puis on a nos potes. Bonne bouffe, bon vin, ça c’est nous ça !


Quelle est l’empreinte de ta fille chez toi ?

Vous n’avez qu’à regarder autour de vous ! Il y a des jouets partout ! J’aime pas trop la maison nickel sans jouets quand tu as des enfants. Donc l’idée, c’était d’avoir des jouets jolis pour pouvoir intégrer une salle de jeux géante dans la maison. Donc l’empreinte de Jeanne, elle est partout en fait. Et puis en plus c’est vraiment la maison Jeanne, je suis tombée enceinte de Jeanne quand on a emménagé ici, j’ai passé ma grossesse alitée dans cette maison. Donc c’est imprégné “Jeanne” ici, depuis la première cellule.











Des lieux qui t’inspirent ?

On voyage beaucoup donc on s’inspire d’un peu partout. Mais je ne suis pas inspirée par un pays en particulier… Après en déco je m’inspire plus sur Pinterest. C’est plutôt des sensations qui m’inspirent. C’est au feeling, je rentre dans une boutique, ça va me parler ou pas. Je ne réfléchis pas trop. Et puis après je mixe tout et après ça marche… en tout cas je trouve !


Tes 3 adresses déco ?

J’ai chiné pas mal de choses sur Selency (www.selency.fr, ndlr) : il y a toujours des jolies choses et je les trouve très inspirants.

Moi je mise beaucoup sur des marques basiques : il y a beaucoup de choses La Redoute (www.laredoute.fr, ndlr) et AM.PM (www.ampm.fr, ndlr) chez moi, je trouve qu’ils ont une sélection canon.

Je ne suis pas trop pour acheter des meubles hors de prix : sachant qu’avec mon chien, mon chat et ma fille qui grimpent sur tout toute la journée…

Et j’achète tout sur internet ! Et après ça arrive chez moi et ouf… ça me plait !


Un intérieur réussi pour toi ?

Il faut que ça ressemble aux personnes qui vivent dans la maison. Moi j’aime que ce ne soit pas trop chargé, il faut que ça respire, que les couleurs soient claires. En tout cas pour moi !

REFERENCES DECO :


Salon : -Fauteuil jaune - Honoré - modèle Croisette -Suspensions Fleux -Canapé - Maisons du monde - modèle Barcelone -Lampe "Palmier" - HK Living- Cuisine : -Papier peint "Les dominotiers"- Au fil des couleurs" -Couleur "Havane" -Ressource- -Applique sur mur Havane -La redoute interieur- -Tabourets hauts -CultFurniture- -Gamelle "Choup"i - Hariet et Rosie- Salle à manger : -Table de salle à manger - AMPM -Suspension - Ay Illuminate- -Chaises - Marcel Bruer vintage sur Selency / imitation Bertoia sur Super Studio / Bauman vintage -Une Place pour chaque chose- / chaise blanche en bois -Hay Design- -Miroir du fond - vintage de famille -Poupée -le petit souk- Chambre Jeanne : -Cadre "J" - madamebotanique44- -Rideaux fleuris - Le petit lucas du tertre- -Mobile (lit) - mobile pompon @lacabanedescreateurs

-Ciel de lit : Numero74 - mobile pompon @lacabanedescreateurs -Couronne Jeanne" -Les petits bonheurs de Mani -

-Couronne fleurie Folie douce Flower -Meuble Bilboquet Cyrillus Chambre parents : -Papier peint "Oasis" -Au fil des couleurs- -Table - la redoute intérieur -Linge de lit - la redoute intérieur -Suspensions - Norman Conpenhagen -Petit miroir -Eniamore -

0 vue

©2019 par matera. Créé avec Wix.com